Google Earth se met à jour


Google Earth, logiciel fort connu nous permettant d’admirer n’importe quel lieu vu du ciel a tout récemment mis à jour les vues satellites couvrant la région d’Aix et alentours, l’occasion de se pencher sur quelques lieux qui ont changé en bien peu de temps…


Vu d’en haut :

Avertissement, quand je parle de Google Earth, je veux bien sûr parler du logiciel et non pas du site du même nom (earth.google.com/web) et pas non plus de Google Maps (ces derniers n’utilisent pas tout à fait le même système d’affichage).

Le logiciel Google Earth est intéressant dans le sens où il permet (en plus d’observer le monde vu du ciel) de pouvoir observer à la fois certaines villes en 3D mais aussi et surtout, en désactivant la vue 3D, de pouvoir observer / switcher entre d’anciennes vues aériennes collectées par Google. Vaguement la même chose, quoiqu’assez différent de ce que permet le site Remonter le temps de l’IGN, qui lui ne se focalise que sur la France.

En ce qui concerne Aix, Google Earth propose des vues débutant dès 2002. Il y a eu plusieurs ajouts au fil des années et la dernière mise à jour des vues remonte à ce mois ci, janvier 2018.

Mais attention, bien que les vues satellite aient été mises à jour en janvier, cela ne veut pas dire qu’elles datent de janvier (faut pas rêver hein…). Reste qu’elles sont sont très récentes puisqu’elles remontent en effet au 3 juillet 2017, soit tout juste 6 mois au moment où sont écrites ces lignes, ce qui est très court comme délai. Il ne faut pas oublier qu’avant cette mise à jour, les dernières vues disponibles dataient, elles, du 7 juillet 2016 soit presque un an et demi. Il était donc bien temps de rajeunir tout ça.

Certes, les vues les plus récentes ont quand même 6 mois, cependant, il est toujours sympa de les comparer à celles de 2016 car vous allez voir que les changements urbains ont été au rendez-vous.


Les vues :

Les comparaisons ci-dessous sont donc faites entre les vues datées du 7 juillet 2016 et celles du 3 juillet 2017 et proviennent toutes de Google Earth.

L’Arena :

L’Arena a donc bien poussé, elle est désormais achevée, tel un ovni (c’est pas péjoratif) qui se serait posé là, au sud du pôle d’activités d’Aix, au beau milieu de ce qui fut un terrain vague il y a encore peu de temps :

L'Arena de 2016 à 2017
L’Arena de 2016 à 2017 – Photos : © Google Earth

 – The Camp :

Autre ovni (c’est pas péjoratif non plus) dans un genre architectural moderne, The Camp est lui aussi achevé. Le secteur construit de la Duranne s’étend désormais un peu plus vers le nord :

The Camp de 2016 à 2017
The Camp de 2016 à 2017 – Photos : © Google Earth

 – La Duranne

La Duranne s’étend donc vers le nord mais pas uniquement. Pour preuve le sud lui aussi se construit, des bâtiments et de nouvelles routes ont fait leur apparition au cours de l’année :

Le sud de la Duranne de 2016 à 2017
Le sud de la Duranne de 2016 à 2017 – Photos : © Google Earth

La future polyclinique :

Au sud du quartier du Pont-de-l’Arc et aux abords du Montaiguet, le chantier de la future polyclinique a pris de l’ampleur. Fin des travaux prévue en 2019 :

Le chantier de la future polyclinique de 2016 à 2017
Le chantier de la future polyclinique de 2016 à 2017 – Photos : © Google Earth

 – La Beauvalle :

Au nord du quartier du Pont-de-l’Arc, le quartier de la Beauvalle connait lui aussi une profonde mutation avec la construction de plusieurs immeubles à l’emplacement occupé autrefois par des champs. Vous noterez qu’une nouvelle voie, la rue Magdeleine Hutin, est apparue entre temps au cœur de ce nouvel ensemble :

Le chantier de la Beauvalle de 2016 à 2017
Le chantier de la Beauvalle de 2016 à 2017 – Photos : © Google Earth

 – La Constance :

Le secteur de la Constance, situé au sud du Jas de Bouffan, est amené à connaître une urbanisation majeure dans les années à venir. Les travaux commencent timidement mais sont bien là :

Le secteur de la Constance (nord) de 2016 à 2017.
Le secteur de la Constance (nord) de 2016 à 2017 – Photos : © Google Earth

 – La Constance (bis) :

La Constance, toujours, où l’on voit l’achèvement d’une nouvelle voie, la rue Maurice Aicardi Lejard, passant sous la voie ferrée reliant désormais le hameau de Martelly (au nord) au secteur de l’Ensoleillée (vers le sud) :

Le secteur de la Constance (sud) de 2016 à 2017.
Le secteur de la Constance (sud) de 2016 à 2017 – Photos : © Google Earth

 – L’hôpital :

Au nord du centre ancien, aux abords de l’avenue Philippe Solari, le décor à aussi changé. L’ancien parking du personnel de l’hôpital a laissé sa place à un nouveau. D’ailleurs, si vous vous souvenez bien, les vestiges d’une voie antique ont été mis au jour lors des travaux à cet emplacement durant l’été 2016 (voir article à ce sujet) :

Les abords de l'hôpital de 2016 à 2017
Les abords de l’hôpital de 2016 à 2017 – Photos : © Google Earth

 – Le palais de justice :

Mais pourquoi donc parler du palais ici ? Tout simplement car depuis la mise à jour des vues, on peut désormais admirer d’en haut le chantier de fouilles tel qu’il était en juillet dernier, soit assez avancé, quand même :

Le palais de justice de 216 à 2017 - Le chantier de fouilles est visible sur la photo du bas
Le palais de justice de 2016 à 2017 – Le chantier de fouilles est visible sur la photo du bas – Photos : © Google Earth

 – La piscine Yves Blanc :

Située à deux pas du quartier de la Torse et fermée depuis septembre 2016 pour grands travaux, la piscine devrait être rouverte d’ici fin 2018 Mise à jour : ouverture prévue début 2019.

La piscine Yves Blanc de 2016 à 2017
La piscine Yves Blanc de 2016 à 2017 – Photos : © Google Earth

La date des photos ?

Avant de finir, bien que Google affirme que ces vues datent du 3 juillet 2017, j’ai voulu le vérifier par moi même et par chance un détail m’a beaucoup aidé.

Car les 1er et 2 juillet 2017 s’est tenu aux Allées Provençales, le Aix Beach Volley, une animation tournant autour du beach-volley (était-ce utile de le préciser?…) organisé par le Pays d’Aix Venelles Volley Ball.

Donc le lendemain, 3 juillet 2017 (date de prise de vues des photos satellite selon le seigneur Google), il devait probablement rester quelque chose de la structure installée pour cette animation ?

Et en effet, on peut très facilement distinguer au beau milieu de la place François Villon, des engins en train de déblayer le sable – voyez par vous même ci-dessous :

Le 3 juillet 2017, date de prise de vues satellites, confirmée par cette photo
Le 3 juillet 2017, date de prise de vues satellites, confirmée par cette photo – Photos : © Google Earth

Conclusion : Les vues ont bien été prises le lundi 3 juillet 2017 ! Et on peut même être plus précis : car au vu des ombres orientées vers l’ouest, le soleil était donc logiquement à l’est. Sachant que nous étions en été, la période de la journée correspondant à ce type d’ensoleillement ne peut être que la matinée.

Et oui, ça ne peut pas être vers midi car en été le soleil est pile au dessus, donc on ne verrait que peu d’ombres étalées et ça ne peut pas être dans l’après-midi non plus car le soleil, se dirigeant vers l’ouest,  les ombres iraient vers l’est). Bref.


Du changement :

Tout ça pour constater que malgré la différence de seulement un an, ces vues nous montrent que tout va très vite et que le décor qui nous entoure peut presque changer d’un instant à l’autre sans même que nous y prêtions la moindre attention (n’empêche qu’au moins, maintenant, vous y avez prêté de l’attention en lisant l’article 😉 ).

Bien évidemment cette sélection est non exaustive, j’ai relevé ce qui m’a sauté aux yeux mais il y a sûrement bien d’autres lieux qui ont changé entre les étés 2016 et 2017.


 – Précision au cas où avant de partir : malgré les innombrables mentions faites au logiciel et à son éditeur, cet article n’est pas sponsorisé par Google… non.



Poster un Commentaire

avatar