La rénovation de la chapelle le 21 Avril 2015 Photo: © Aix en découvertes

Actus: Rénovation de la chapelle de la Visitation


Information : Cet article ayant été mis à jour il y a plus d'un an, certains éléments abordés ici pourraient être sensiblement différents aujourd'hui.

Mise à jour au 1er octobre 2015, initialement publié le 11 avril 2015

Quelques nouvelles avec un peu de retard qui sont parues dans le journal « La Provence » du Dimanche 5 Avril 2015 et qui méritent d’être relayées. Au programme, la restauration d’édifices religieux: des travaux qui débutent (enfin) pour certains et qui s’éternisent pour d’autres.

1 – La rénovation de la Chapelle de la Visitation:
Située dans la rue Mignet face à la rue Constantin et contre le collège Saint-Catherine de Sienne, cette chapelle qui semble avoir été oubliée est en effet dans un triste état et fermée depuis bien des années maintenant. Ses vitraux sont brisés en plusieurs endroits, la façade effritée et les escaliers (cachés par une palissade depuis une longue période) s’effondrent sur eux-mêmes.
Et bien bonne nouvelle puisque la municipalité vient d’annoncer le commencement d’un chantier d’une durée d’un an pour un montant de 900 000€. Ces travaux comprendront (entre autre) la rénovation de la façade principale accompagnée de la stabilisation et du renforcement des escaliers. En ce qui concerne une éventuelle prochaine réouverture au public, rien n’est moins sûr. Tout dépendra des délais, et surtout de l’utilisation que la ville souhaite en faire. Espérons seulement que cette rénovation ne soit pas faite uniquement pour avoir une jolie façade et de jolis escaliers qui ne soient pas accessibles au public.

 

La rénovation de la chapelle le 21 Avril 2015
La rénovation de la chapelle le 21 Avril 2015

Pour rappel: cette chapelle bâtie au XVIIe siècle sur des plans de Pierre Pavillon fut classée Monument Historique en 1924. Depuis 2005 elle fait l’objet d’un arrêté de péril en raison du mauvais entretien de la structure principale qui l’a dégradé au fil du temps. Pour ne rien arranger, des infiltration d’eau souterraines ont fait leur apparition. En 2008, la Congrégation des Dominicaines avait cédé, à titre gratuit, l’édifice à la ville qui était vue comme étant la seule solution pour le sauvetage de la chapelle. Il aura donc fallu pas moins de sept ans pour que des avancées soient réellement perceptibles et engagées. Comme dit le proverbe: mieux vaut tard que jamais…


 – Mise à jour au 1er Octobre 2015:

Voici une photo qui démontre la grande avancée des travaux, on y voit un immense échaffaudage recouvrant l’intégralité de la façade de la chapelle.

La façade recouvre l'intégralité de la façade de la chapelle
La façade recouvre l’intégralité de la façade de la chapelle

J’ai pu apercevoir l’escalier (non visible sur la photo) et il est largement commencé, à un stade très avancé. Pour ce qui est du reste, difficile d’en voir plus. Patience donc…


Un article plus récent est disponible ci dessous :

Restauration de la chapelle de la Visitation (suite)


2 – La rénovation de l’église de la Madeleine:
Située sur la place des Prêcheurs, elle est fermée depuis 2006 en raison d’une  indispensable et interminable opération de restauration. Si vous vous demandez quand cet édifice rouvrira ces portes, un conseil: ne soyez pas trop pressés.
En effet, les travaux sont stoppés depuis cet automne en raison de négociations qui auraient lieu entre la ville est les propriétaires de deux constructions rue Portalis qui doivent être détruites.
L’ouverture pourrait cependant avoir lieu pour l’été (d’après ce qui aurait été évoqué) mais ne nous engageons pas trop. Il reste en effet bien des étapes pour que le tout soit achevé car la façade doit, elle aussi, avoir droit à une rénovation. Reste aussi à achever la restauration des 150 œuvres que contenaient l’édifice et qu’il faudra lui restituer. Toutes ces étapes, sans compter les retards, s’étalerons sur encore bien des mois ou plutôt, des années, car sachez que la dernière de ces opérations n’est pas prévue avant 2018. Patience donc.


– Source:
La Provence du Dimanche 5 Avril 2015 – (édition papier)


Poster un Commentaire

avatar