Des clichés d’Aix au XIXe siècle par Claude Gondran

Aix et la photographie, c’est une très longue histoire, pourtant le nom de Claude Gondran ne vous dit peut-être rien. Raison de plus pour évoquer celui qui fut sans doute l’un des premiers à photographier Aix.

On s’est tous au moins une fois émerveillés devant un cliché ancien d’Aix. La plupart de ces clichés représentent des monuments, des rues ou encore des scènes de la vie quotidienne au début du XXe siècle mais aujourd’hui je vais vous faire remonter encore plus loin dans le temps, à une époque où cet art n’en était encore qu’a ses débuts.


 La photo – Petit rappel historique :

On va déjà rappeler que la photo, ou du moins le fait de fixer une image sur un support fut mise au point dans la première moitié du XIXe siècle. D’ailleurs, nous devons la première « photo » connue à un certain Nicéphore Niépce vers 1826. Avec le temps, la méthode et les techniques employées s’améliorèrent pour notre plus grand bonheur, ceci aidant à une meilleure netteté de l’image.


 Aix et la photo au XIXe :

Pour en revenir à ce que j’ai dit précédemment, on connait principalement des photos d’Aix au début du XXe siècle. Mais saviez-vous que notre chère Aix fut aussi immortalisée dès la seconde moitié du XIXe ? Ces clichés sont moins répandus et c’est normal car à la différence d’autres un peu plus récents, ils n’ont pas été imprimés sur des cartes postales. C’est en effet grâce à ces dernières que ces vues se sont répandues et que l’on a pu (et que l’on peut encore) voir nombre des clichés anciens aixois. Précisons bien que les clichés dont je parle aujourd’hui font partie d’une petite collection qui s’est probablement limitée à des exemplaires uniques ou tirés à de très petites quantités. Leur auteur? Claude Gondran.


Claude Gondran et ses clichés :

Claude Gondran vécu de 1823 à 1913. De 1860 à 1875 environ, il officia en tant qu’artiste-graveur (sculpteur?) et photographe professionnel à Aix. C’est au cour de ces années qu’il immortalisa la ville sous forme de clichés sur papier albuminé. Au vu de ses années d’activités, on peut en déduire que la photo n’avait alors qu’une petite quarantaine d’années. Ces représentations sont, à plus d’un titre, d’une grande valeur historique dans la mesure où l’on y découvre la ville telle qu’elle était à une époque qu’aucun d’entre nous n’a connu, hormis sur des plans.

A partir de 1879, il fit don à la bibliothèque Méjanes de 117 clichés. Tous ne représentent pas Aix, certains faisant figurer d’autres villes et villages aux alentours. D’ailleurs, si vous vous souvenez, j’avais évoqué ce photographe dans l’article traitant de l’avenue des Belges.


La numérisation des clichés :

Le progrès, il faut l’avouer, c’est beau et surtout lorsqu’il s’agit d’aider à la propagation de la culture et à la préservation du patrimoine. Mr Gondran ayant fait don de ses clichés à la Méjanes, celle-ci les a numérisé. Dans un premier temps, c’est par le biais d’un site web conçu comme une « exposition numérique » (ce site)  qu’ils furent offert à la vue de tous il y a quelques années. Certes leur définition n’était pas des meilleures mais c’était déjà beaucoup pour celui ou celle qui les voyait pour la première fois. Pour ma part, pouvoir ainsi remonter le temps aussi loin fut une grande surprise.


 La numérisation des clichés (en  beaucoup!) mieux :

Le temps passa et nous prouva que l’on pouvait faire bien mieux. Pour preuve, il y a peu, les documents sont réapparus sur le site de la Méjanes dans la section Collections numérisées où y figure la collection Album Gondran. C’est dans cet album que sont regroupés les clichés du photographe.

Là ou la différence se fait sentir, c’est dans la qualité de la numérisation qui est d’une définition très élevée. On peut ainsi y observer le moindre détail en zoomant dans l’image. On y découvre ainsi d’anciens édifices aujourd’hui détruits en passant par d’anciennes parcelles de terres qui n’étaient pas encore bâties à l’époque.

Ces clichés sont nombreux, je ne vais pas pouvoir tous vous les présenter, je vous en propose donc une petite sélection. Si vous en voulez plus, je vous encourage à vous rendre sur le site et à visualiser les photographies de l’Album Gondran.

On ne peut que saluer cette initiative qui permet d’entrevoir « l’Aix d’autrefois ».


 Les clichés d’Aix au XIXe – Sélection :

Avant tout, je dois préciser que je n’ai pas publié directement ces clichés sur le site par côté pratique et surtout pour que vous profitiez des notices présentes sur le site des archives de la Méjanes. Par conséquent, je vous ai mis des lien qui vous mèneront vers les photos mentionnées. C’est déjà mieux que rien, cela vous épargnera de chercher.

Une fois arrivé sur le site de la Méjanes, la photo sera sur la gauche et sa description sur la droite. Généralement, les descriptions reprennent les notices de Jean-Baptiste Gaut qui fut conservateur de la Méjanes de 1878 à 1891 (donc ne soyez pas étonnés si certains noms de lieux ne sont plus trop d’actualité!).


 – Concernant la réutilisation de ces vues : 

J’en ai publié quelques unes en respectant les conditions d’utilisations présentes sur le site de la bibliothèque numérique, à savoir, pour chacun des clichés : mentionner leur lieu de conservation, leur auteur, leur cote, ainsi qu’un renvoi durable aux documents par le biais de leurs permaliens respectifs.


Cliquez sur les images pour les visualiser en haute définition sur le site de la bibliothèque numérique de la bibliothèque Méjanes


– Un panorama vers le nord-est pris depuis la butte du Mont-Perrin (avant 1875) :

panorama-1-copie
Claude Gondran – Bibliothèque Méjanes, Aix-en-Provence – Cote : PHO. GON. (1), 4

Un panorama vers le sud est pris depuis la butte du Mont-Perrin (avant 1875) :

panorama-2
Claude Gondran – Bibliothèque Méjanes, Aix-en-Provence – Cote :  PHO. GON. (1), 8

Un panorama vers le sud-ouest pris depuis la butte des Trois Moulins (entre 1860 et 1880) :

panorama-butte-des-trois-moulins
Claude Gondran – Bibliothèque Méjanes, Aix-en-Provence – Cote : PHO. GON. (1), 7

L’ancienne porte Notre-Dame au débouché de la rue Jacques de la Roque (avant 1875) :

porte-notre-dame
Claude Gondran – Bibliothèque Méjanes, Aix-en-Provence – Cote : PHO. GON. (1), 56

La place de la Rotonde, la Croix de la mission à son premier emplacement et le bâtiment de la première gare de la ville en arrière plan (avant 1877) :

rotonde-1
Claude Gondran – Bibliothèque Méjanes, Aix-en-Provence – Cote : PHO. GON. (1), 12

La construction de la rotonde des trains  (un hangar à wagons), emplacement aujourd’hui occupé par le Grand Théâtre de Provence (avant 1877) :

construction-rotonde-des-trains
Claude Gondran – Bibliothèque Méjanes, Aix-en-Provence – Cote : PHO. GON. (3), 132

La construction du viaduc de Meyran (avant 1877) – Ce pont supporte la voie ferrée qui relie Aix à Marseille depuis 1877. De nos jours, l’autoroute A8 et l’avenue de l’Arc de Meyran passent en dessous : 

viaduc-de-larc-de-meyran-1
Claude Gondran – Bibliothèque Méjanes, Aix-en-Provence – Cote : PHO. GON. (3), 129

L’ancien asile de la Trinité aujourd’hui détruit et remplacé par l’Ecole Normale(avant 1879) :

la-trinite-avant-1878
Claude Gondran – Bibliothèque Méjanes, Aix-en-Provence – Cote : PHO. GON. (1), 62

Le sommet du clocher de la cathédrale Saint-Sauveur inachevé  – Il manque certains éléments aux ouvertures près du sommet – (avant 1880) :

saint-sauveur
Claude Gondran – Bibliothèque Méjanes, Aix-en-Provence – Cote : PHO. GON. (1), 42

Le sommet du clocher de la cathédrale Saint Sauveur inachevé et le monument Sec (avant 1880) :

monument-joseph-sec-et-cathedrale-avant-1880-clocher-inacheve
Claude Gondran – Bibliothèque Méjanes, Aix-en-Provence – Cote : PHO. GON. (1), 58

La place de la Rotonde et l’ancien bâtiment de l’octroi aujourd’hui détruit (après 1890) :

rotonde-2
Claude Gondran – Bibliothèque Méjanes, Aix-en-Provence – Cote : PHO. GON. (1), 11

D’autres photos de Claude Gondran qui ont été prises entre 1860 et 1913 (certaines étant peut-être de XXe siècle j’ai préféré les mettre à part – cliquez sur les liens pour les visualiser):

L’entrée de l’actuelle rue Espariat, ancienne Grande rue Saint-Esprit

La rue des Tanneurs

Le pont des Trois Sautets sans végétation

Des arènes sur le champs de manœuvres – Ce terrain est aujourd’hui occupé par la piscine Yves Blanc et le Stade Carcassonne.

La porte d’Orbitelle – La photo d’un tableau représentant l’ancienne porte d’Orbitelle qui se trouvait à l’extrémité sud de la rue du 4 septembre.

Voila pour cette sélection de clichés, il y en a bien d’autres mais je n’ai choisi que ceux qui sortaient, selon moi, de l’ordinaire. Pour finir, si vous souhaitez en savoir plus sur la photographie à Aix au XIXe n’hésitez pas à vous rendre sur ce site très bien fourni sur le sujet.

Vous noterez que je n’ai pas abordé les Ely qui sont pourtant une figure emblématique de la photo à Aix. La raison est simple : un sujet à la fois.


POUR CITER CET ARTICLE SUR LE WEB OU AILLEURS

Pensez avant tout à consulter les conditions de réutilisation du contenu du site.


Ne pas oublier :

N°1 : Mentionner mon nom et celui du site dans votre publication en y insérant un lien vers l'article cité (comme dans l'exemple ci-dessous) :

[Damien Pachot - Aix en découvertes.com
- URL de l'article : https://www.aixendecouvertes.com/des-cliches-daix-au-xixe-siecle-par-claude-gondran/]


- - -
N°2 : Ne pas réutiliser les clichés où figure mon nom ou celui du site en légende ainsi que les clichés ou figure le logo suivant sans mon autorisation :

- - -
Pour tout renseignements complémentaires, merci de me contacter .

 –  Sources:
numerique.culture.fr (Doc PDF)
Toutes les photos de Claude Gondran – Cité du Livre

Commentez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...
error: Clic droit désactivé momentanément