L’ancien Palais Comtal et son quartier

« …Aix n’a pas de centre, pas de haut lieu.
A travers sa belle ordonnance, on ne découvre pas l’Acropole,
le monument où bat le cœur d’une ville,
 où s’incarnent ses souvenirs, où s’écrit et se symbolise son histoire.
Elle le possédait, cependant. C’était son Palais Comtal… » 

– (Joseph d’Arbaud) – 

 

Nous débuterons l’évocation de cet édifice et de son quartier avec ci-dessus, la citation du poète provençal Joseph d’Arbaud, illustration parfaite de la perte subie lors de la destruction du Palais.

Représentation du Palais Comtal au XVIIIe siècle
Représentation du Palais Comtal tel qu’il était au XVIIIe siècle (restitution réalisée par Honoré Gibert au XIXe siècle).

Aujourd’hui je vous propose de remonter le temps, en nous attardant d’avantage sur le quartier entourant le Palais de Justice, qui a subi de grands changements urbains entre la fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe.

Pour cela nous nous aiderons de différents plans, chacun sera détaillé au fur et à mesure, afin que le tout soit le plus facilement compréhensible.


Je ne vais pas réellement m’attarder sur l’histoire de l’édifice, mais plutôt sur l’évolution générale du quartier et les modifications qu’il a subi.

Le tout se fera en plusieurs étapes:

INous commencerons par un plan général du quartier avec ses rues à la fin du XVIIIe siècle.
IINous y découvrirons le Palais Comtal ainsi les vestiges antiques mis au jour lors de sa destruction à la fin du XVIIIe siècle.
III Nous situerons les anciens couvents et églises aujourd’hui disparus.
IVPour finir, nous comparerons l’aménagement urbain actuel avec le précédent.
V –  Nous partirons à la recherches des vestiges encore visibles du Palais aujourd’hui.


I – Le plan général :

Il faut savoir que là où nous pouvons voir aujourd’hui le palais de justice ainsi que l’ancienne prison (devenue Cour d’Appel), se situait jusqu’à la fin du XVIIIe siècle le Palais des Comtes de Provence.

Un édifice monumental qui avait traversé bien des siècles, et qui fut bâti sur l’emplacement d’une ancienne porte de la ville antique, mais j’y reviendrais plus tard…

Tout le quartier l’entourant était lui aussi très différent de celui qui s’offre à nous aujourd’hui. Il était composé de plusieurs îlots, parcouru d’étroites ruelles. Plusieurs de ces ruelles ont aujourd’hui disparu.

Sur le plan ci dessous, qui représente le quartier tel qu’il était avant ces changements, il est au premier abord peu aisé de se repérer. Mais en y regardant bien, on distingue à l’est la Place des Prêcheurs, et au sud le Cours Mirabeau.

En bleu, marqué du N°1, voici le Palais Comtal:

En bleu: L'ancien Palais des Comtes de Provence
En bleu: L’ancien Palais des Comtes de Provence

Comme dit plus haut, le palais s’est développé autour d’une porte de la ville antique.
La présence d’une forteresse à cet endroit est attestée depuis le XIIe siècle, d’abord simple fortin.
Mais c’est au XVe siècle que le Palais va gagner sa splendeur, sous l’impulsion du roi René l’édifice est remanié et embelli par divers agrandissements. A cette même période en 1481, la Provence se voit rattachée à la France. En conséquence  le Palais devient le siège du Parlement, de la Cour des Comptes, du bureau des finances, de la Généralité, de la Sénéchaussée et du Gouvernement.

Au XVIIIe siècle le palais accuse le poids des années. La vétusté le ronge et il ne fallu pas plus qu’une pierre, qui en se détachant blesse à la cuisse un porteur de chaise pour émettre des doutes quand à l’intérêt de garder en place un édifice si coûteux en entretien. Suite à un rapport de 1776, la décision est prise: le palais doit être détruit.
Ce qui fut chose faite en 1786…

Vue de la façade de l'ancien Palais des Comtes de Provence depuis les environs de la place des Prêcheurs
Vue de la façade de l’ancien Palais des Comtes de Provence depuis les environs de la place des Prêcheurs

 Le nom des rues :

Qui dit autre agencement du quartier, dit forcement autre nom de rues.

Sur le plan ci-dessous, nous pouvons découvrir les rues du quartier avec quelques unes de leur dénominations jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. On y découvre:
– 1 La rue des Marchands (Actuelle rue Chabrier)
– 2 La rue des Templiers de Sainte-Claire  (Actuelle rue Jaubert)
– 3 La rue Rifle-Rafle (qui de nos jours n’est plus au même endroit)
– 4 La rue Sainte-Catherine (du nom de l’église qui était à l’intérieur)
– 5 La rue de la Trésorerie (disparue)
– 6 La rue du Messager (disparue)
– 7 La rue du Palais (disparue)
– 8 La place Rifle-Rafle (qui existe toujours)
– 9 Le Portalet (toujours existant lui aussi)

Les rues autour du Plais Comtal
Les rues autour du Plais Comtal

Pour le plan ci-dessus, je me suis aidé d’un document publié par la ville d’Aix lors des journées du patrimoine de 1997. (Lien dans les sources en bas d’article). Je vous conseille vivement de le lire, il est très riche en renseignements à propos du passé du quartier.


II – Les vestiges antiques :

Attardons nous d’avantage sur la porte antique qui avec le temps fut intégrée au Palais Comtal. Cette porte était composée de deux tours d’environ 20 mètres de haut. Au devant de l’une d’elles se dressait une troisième tour qui était un mausolée datant de l’antiquité. Avec le temps, ces tours prendrons chacune un nom, il y avait celle du Trésor, du Chaperon et de l’Horloge.

J’ai réalisé le plan ci-dessous à partir des données venant d’un livre ancien appelé « Lettres sur les tours antiques qu’on a démolies à Aix en Provence ». (Lien du livre dans les sources en fin d’article)
Ce livre contient les relevés effectués par Esprit-Antoine Gibelin lors de la destruction du Palais à la fin du XVIIIe siècle.

On y découvre:
– 1 La tour du Trésor (à l’ouest)
– 2 La tour du Chaperon (à l’est)
– 3 La tour de l’Horloge (au sud, l’ancien mausolée antique)
– 4 Les vestiges de la voie Aurélienne qui traversait la ville sous l’antiquité.

Les vestiges antiques mis au jours lors de la destruction du Palais Comtal.
Les vestiges antiques mis au jours lors de la destruction du Palais Comtal.
Vue de l'ancien Palais Comtal lors de sa destruction. On distingue au premier plan le mausolée antique, et au second plan à droite la tour du Trésor et à gauche celle du Chaperon
Vue de l’ancien Palais Comtal lors de sa destruction. On distingue au premier plan le mausolée antique, et au second plan à droite la tour du Trésor et à gauche celle du Chaperon


 III – Les édifices religieux :

Quatre édifices religieux existaient dans la quartier, trois furent complètement détruits mais s’il en est un dont les vestiges sont encore visibles, c’est l’ancien couvent des Grands Carmes, là où passe l’actuel passage Agard. (La disparition de ce couvent et son église est antérieure d’environ quarante ans à la destruction du Palais, je les ai mentionnés uniquement pour le contexte historique).

On remarquera que c’est lors de la destruction de la deuxième église de la Madeleine que fut percée l’actuelle rue de l’ancienne Madeleine.

Sur le plan ci-dessous on distingue:
– 1 L’église Sainte-Catherine (XIIe – XVIIIe siècle)
– 2 La deuxième Madeleine (XIVe – XVIIIe siècle)
– 3 Le couvent des Grands Carmes (XIVe – 1740)-Vestiges du cloître visibles dans le passage Agard
– 4 Le couvent des Clarisses (ou dames de Sainte-Claire) (XIVe – XVIIIe siècle)
– En bleu: Le Palais Comtal

Les édifices religieux de l'ancien quartier du Palais Comtal
Les édifices religieux de l’ancien quartier du Palais Comtal


IV – Les modifications du quartier :

La destruction du Palais Comtal qui englobait aussi les prisons engendra une modification complète du tracé des rues ainsi que de la disposition des édifices. En  ce qui concerne la reconstruction, l’option choisie fut celle de créer deux bâtiments distincts: un pour le palais de justice, et un pour les prisons. Plusieurs rues furent sacrifiées lors des travaux, tandis que certaines furent amputées comme la rue Bueno-Carriero. D’autres encore furent crées, comme les rues Monclar ou Peyresc.

Sur le plan ci-dessous: les constructions actuelles en rose, superposées au plan du quartier au XVIIIe siècle. On y voit:
– 1 Le palais de justice
– 2 Les anciennes prisons qui sont devenues la Cour d’Appel.

Les édifices actuels superposés au plan du quartier au XVIIIe siècle
Les édifices actuels superposés au plan du quartier au XVIIIe siècle

A présent voici un plan représentant tout ce que nous venons de voir:

– en noir: les limites des anciennes rues et constructions jusqu’au XVIIIe siècle
– en bleu: le Palais Comtal
– en marron: les vestiges antiques
– en vert: les édifices religieux
– en rose: les constructions actuelles

Plan général du quartier du Plais Comtal (voir légende en haut de l'image et les descriptions dans l'article)
Plan général du quartier du Plais Comtal (voir légende en haut de l’image et les descriptions dans l’article)

Voici, pour la comparaison, une vue aérienne actuelle du quartier:

Vue aérienne du quartier du palais de justice Photo: Google Maps
Vue aérienne du quartier du palais de justice Photo: Google Maps


 V – Que reste t-il du Palais Comtal au XXIe siècle ?

Rien, ou presque rien de visible. Du bâtiment en lui même, tout fut rasé. De nos jours, on peut malgré tout observer 3 colonnes qui étaient présentes sur le mausolée antique qui fut englobé dans le palais lors de de son agrandissement.

Trois colonnes issues du mausolée existent toujours
Trois colonnes issues du mausolée existent toujours

Elles ont été ajoutées sur 3 fontaines de la ville:
– 1 La fontaine des Augustins
– 2 La fontaine Bellegarde
– 3 La fontaine Saint-Louis

Les colonnes présentes sur ces trois fontaines proviennent du mausolée antique
Les colonnes présentes sur ces trois fontaines proviennent du mausolée antique

La colonne de la fontaine de la place de l’Hôtel de ville ne proviendrait pas du mausolée. Bien que datant elle aussi de l’antiquité, elle aurait été découverte près de l’hôpital au XVIIe siècle.

A ce jour, ces trois colonnes sont les derniers vestiges encore visibles du Palais.
Et comme disait l’auteur Roux-Alphéran à propos de ces colonnes qui furent démontées pour être remontées sur des fontaines « …c’était bien la peine de les abattre !… »

Pour ce qui est de ce que le Palais renfermait, sachez que plusieurs des tableaux qui occupaient certaines de ses pièces existent toujours et sont toujours visibles. Parmi ceux-ci, on peut citer:
– Celui-ci qui ce trouvait dans l’unes des chapelles du Palais:

Ce tableau se trouvait dans l'unes des chapelles du Palais des Comtes de Provence Photo: © Aix en découvertes
Ce tableau se trouvait dans l’unes des chapelles du Palais des Comtes de Provence Photo: © Aix en découvertes

– Et ces trois tableaux qui se trouvaient dans la grande Chambre du Parlement:

Ces trois tableaux ce trouvaient dans la grande Chambre du Parlement de l'ancien Palais des Comtes de Provence Photo: © Aix en découvertes
Ces trois tableaux ce trouvaient dans la grande Chambre du Parlement de l’ancien Palais des Comtes de Provence Photo: © Aix en découvertes

Tout ces tableaux sont aujourd’hui visibles dans l’église Saint-Jean-de-Malte située dans le quartier Mazarin.

La question que l’on peut désormais se poser c’est: trouverait-on des vestiges des tours, du mausolée et de la voie antique si l’on creusait aujourd’hui sous le palais de justice?
La question est grande mais mérite d’être posée. Il n’y a pas de raison que l’on n’y trouve rien. Cependant, il ne faut pas trop rêver, de tels travaux pour (probablement) de si maigres résultats ne seront jamais entrepris.

En revanche des vestiges du Palais Comtal furent bel et bien retrouvés lors de la destruction de l’ancien Office du Tourisme en 2013 sur la place de la Rotonde. (lien en bas d’article)
Pourquoi si loin de son emplacement? Tout simplement car une partie des remblais issus de la destruction du Palais auraient été réutilisés au XVIIIe siècle pour rehausser la zone qui occupe aujourd’hui la place de la Rotonde.


 En conclusion :

Bien que le Palais Comtal et sont quartier ne soient aujourd’hui plus qu’un souvenir, il sont comme nous l’avons vu, toujours sous nos pieds à certains endroits et, d’une certaine manière sur certaines fontaines.
La photographie n’existant pas à l’époque, il ne nous faut que nous contenter de quelques gravures de l’édifices qui sont pour la plupart des vues d’artistes et peut-être pas des vues faites par quelqu’un sur place à l’époque. En revanche pour ce qui est du quartier tel qu’il était, des plans très fiables existent. C’est d’ailleurs à partir de ces plans que j’ai réalisé ceux que je vous ai présenté dans cet article.

 – Mise à jour : 
Des travaux de requalification pour la place de Verdun sont prévus courant 2016, peut-être que des vestiges de ce Palais y seront remis au jour (voir ici)

Et si par curiosité, vous voulez vous faire une idée de ce à quoi ressemblait ce quartier aujourd’hui grandement modifié, rendez-vous place Rifle-Rafle en empruntant le Portalet.


Vous pouvez visualiser cette place à 360° grâce à la vue ci dessous – Photo : © Aix en découvertes :

 

La place Rifle-Rafle de nos jours Photo: © Aix en découvertes
La place Rifle-Rafle de nos jours Photo: © Aix en découvertes

Cette placette avec ses étroites ruelles ombragées est la zone du quartier qui est restée quasiment à l’identique malgré les changements.

Voici le quartier de nos jours:

Le quartier du palais de justice à Aix en Provence de nos jours
Le quartier du palais de justice à Aix en Provence de nos jours

Petit bonus:
J’ai fait travailler mon imagination et je me suis amusé à imaginer les lieux aujourd’hui si le Palais Comtal était encore debout. Pour cela j’ai effectué un montage entre une ancienne représentation du palais et la modélisation en trois dimensions d’Aix sur Google Earth:

Voici le résultat:

Incrustation du Palais Comtal dans la ville actuelle - Montage : Damien Pachot
Incrustation du Palais Comtal dans la ville actuelle – Montage : Damien Pachot

 

POUR CITER CET ARTICLE :

Merci de mentionner mon nom et celui du site dans votre publication en y insérant un lien vers l'article cité (comme dans l'exemple ci-dessous) :

[Damien Pachot - Aix en découvertes.com
- URL de l'article : https://www.aixendecouvertes.com/palais-comtal-aix/]

- - -
Pour tout renseignement complémentaire, merci de consulter les conditions de réutilisation du contenu du site ou me contacter.

Sources:

PDF Autour du palais/Journées du patrimoine – Aix en Provence
Roux-Alphéran – Les Rues d’Aix Tome I
Lettres sur les tours antiques Antiques – Esprit-Antoine Gibelin
http://www.aixenprovence.fr/Fouilles-archeologiques-la-Rotonde
Jean-Paul Coste – Aix en Provence et le Pays d’Aix ed. 1979

Si vous avez aimé, libre à vous de partager 🙂

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "L’ancien Palais Comtal et son quartier"

avatar
Trier par:   récents | anciens | notes
trackback
[…] chaque siècle a connu ses destructions de monuments : le Palais des Comtes de Provence en 1786, la fontaine des Chevaux marins en 1780, les portes et remparts de la ville à différentes […]
wpDiscuz
error: Clic droit désactivé momentanément