L’avenue des Belges comme vous ne l’avez jamais vue


Information : Cet article ayant été mis à jour il y a plus d'un an, certains éléments abordés ici pourraient être sensiblement différents aujourd'hui.

J’avais envie de vous faire partager cette photographie prise vers 1865. C’est probablement l’une des plus vieilles représentations d’Aix en photo. Pour la prendre, le photographe Claude Gondran, s’est placé sur les hauteurs du Mont-Perrin, là où se trouve aujourd’hui l’hôpital psychiatrique:

L’actuelle avenue des Belges vers 1870 – Photo : Clanude Gondran

On y découvre une route, bordée d’arbres et dénuée de constructions sur ses abords, et qui deviendra notre actuelle avenue des Belges.

Sur cette photo on distingue également (entre autre):
– Au fond: la place de la Rotonde, la fontaine monumentale n’avait alors que quelques années,- En haut à gauche: le clocher de la cathédrale Saint-Sauveur, présente depuis des siècles,

– Sur la gauche en contrebas de la place de la Rotonde: l’ancienne gare de voyageurs et de marchandises, aujourd’hui disparue, qui fut mise en service en 1856. C’est sur l’emplacement de cette gare aujourd’hui disparue que l’on peut voir aujourd’hui les commerces des Allées Provençales.

L'entrée de l'avenue des Belges de nos jours.
L’entrée de l’avenue des Belges de nos jours.

L’avenue des Belges fut crée grâce au percement de la nouvelle route de Marseille (l’actuelle avenue Pierre Brossolette). On perça en son milieu un coteau appelé alors le Mont-Perrin, et on récupéra les déblais pour surélever le niveau du sol entre la place de la Rotonde et cette nouvelle route de Marseille. Ces travaux de grande ampleur eurent lieux entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècle.

L'avenue Pierre Brossolettte. Les déblais issus de son percement ont permis de créer l’actuelle avenue des Belges.
L’avenue Pierre Brossolettte. Les déblais issus de son percement ont permis de créer l’actuelle avenue des Belges.

Les déblais issus de ces travaux ne se limitèrent pas qu’à la création de cette avenue. On rehaussa également la zone qui accueille aujourd’hui la place de la Rotonde, ainsi que plusieurs zones des actuels boulevards.


Si vous souhaitez découvrir d’autres clichés de la ville par Claude Gondran pris à la même période, vous pouvez consulter le lien ci-dessous :

Des clichés d’Aix au XIXe siècle par Claude Gondran


POUR CITER CET ARTICLE :

- Les textes et images (images où figure le logo Aix en découvertes) de cet article
sont publiés sous licence Creative Commons CC-BY-NC-ND.


[licence Créative Commons CC-BY-NC-ND logo]

En cas de réutilisation du contenu de cet article vous devez : mentionner le nom de l'auteur de l'article et intégrer un lien vers celui-ci, ne pas faire d'utilisation commerciale du contenu que vous réutilisez, intégrer un lien vers la licence
et ne pas diffuser de version modifiée du document original (concerne les photos et illustrations).

- Sur les réseaux sociaux : Evitez d'extraire des photos du site, ça ne sert à rien.
Partagez seulement le lien de l'article qui vous a plu.
Plus d'infos en cliquant ici pour les conditions ou ici pour me contacter.


 – Sources :
Roux Alphéran : Les rues d’Aix tome 2


2
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Damien PachotHAILLOT Recent comment authors
récents anciens notes
HAILLOT
Invité
HAILLOT
Merci pour vos recherches très intéressantes et tous vos apports historiques sur Aix!