Aerialod, ou comment donner du volume à des vues en deux dimensions


Article un peu particulier car pas vraiment lié à l’histoire mais quand même un peu car je me suis servi d’ancienne documentation aixoise pour utiliser le logiciel dont je vais vous parler.

J’ai en effet découvert un peu par hasard le logiciel Aerialod (gratuit et disponible en cliquant ici), qui a pour particularité d’interpréter des cartes d’élévation (et pas que !).

La manipulation avec lui consiste à transformer un contenu en deux dimensions, (comme une image, entre autre) en un rendu en 3 dimensions, autrement dit : en volume.


Comment ça marche et ça fait quoi ?

Attention déjà, le logiciel semble encore en cours de développement ce qui lui vaut quelques défauts, notamment celui de ne pas encore pouvoir enregistrer de projet pour le finir plus tard. A savoir aussi, il ne semble pour l’instant disponible que sur Windows. Encore un défaut et pas des moindres : l’impossibilité d’exporter votre modélisation sous forme de modèle 3D, l’exportation ne se fait qu’en image 2D.

A noter qu’ une bonne carte graphique et un bon processeur sont aussi les bienvenus pour le traitement 3D.

Il fonctionne, entre autre, avec des cartes d’élévation, ou heightmaps en anglais, qui sont téléchargeables sur le net, notamment ici ou encore ici et qui ressemblent à l’image ci-dessous, qui m’a servi d’exemple pour cet article et qui couvre la vallée de l’Arc et la montagne Sainte-Victoire :

Exemple d’une heightmap couvrant la vallée de l’Arc et la montagne Saint-Victoire

Ces vues indiquent le relief en nuances de noir et de blanc.

Une fois cette image mise dans le logiciel, on obtient un rendu 3D des lieux qui révèle les reliefs de la zone, ce que l’on voit ci-dessous :

Le volume obtenu une fois la heightmap traitée par Aerialod

A partir de là, le logiciel semble simpliste mais ses paramètres sont nombreux (lumières, accentuation du volume, etc…). En ce qui concerne son utilisation, dans mon cas, j’ai un peu tripoté tous les boutons pour le comprendre mais des tutos sont disponibles sur le net comme un très détaillé ici.

En jouant avec les différents effets proposés, en un peu de temps, et après traitement, on peut obtenir des résultats comme celui-ci, que j’ai réalisé : un lever de soleil derrière la montagne Sainte-Victoire, mais en 3D :

Le type de vue que l’on peut réaliser avec Aerialod

C’est, certes, un rendu 3D, mais basé sur des données, ou du moins des proportions, altimétriques réelles.


Pas uniquement pour des cartes d’élévation :

En effet, en poussant un peu plus, j’ai constaté que ce logiciel fonctionne aussi avec des plans. A la condition indispensable que ce qui est en hauteur doit être en blanc et ce qui est plus bas en noir, car c’est comme ça que ce logiciel interprète les élévations : pour lui, plus c’est blanc => plus c’est haut et plus c’est noir => plus c’est bas.

Il sera donc parfois nécessaire de passer en négatif ou en noir et blanc (voire les deux) vos documents avant de pouvoir vous en servir dans le logiciel.

Il faut avouer que les résultats sont aléatoires et pas sans imperfections mais le rendu reste bluffant pour un si petit logiciel.

– Ci-dessous, un détail du plan du cadastre d’Aix au début du XIXe siècle mis en volume :

Le cadastre du XIXe siècle modélisé avec Aérialod

– Un autre plan du XIXe siècle figurant la ville d’Aix désormais en volume grâce au logiciel :

Un autre plan du XIXe siècle modélisé avec Aérialod
Autre vue du même plan sous Aerialod

– Essai sur un plan d’Aix du début du XXe siècle :

Un plan d’Aix au début du XXe siècle sous Aérialod

– – –

Enfin, ça marche aussi pas trop mal pour des vues aériennes, comme avec celle-ci dessous datée de 1968 où l’on distingue l’ancienne gare de marchandises en contrebas de la place de la Rotonde :

Essai d’Aerialod sur une vue aérienne d’Aix – IGN-Géoportail / 1968

Un logiciel parmi d’autres :

Alors oui, Aerialod n’est pas le seul à donner de tels résultats. On peut aussi obtenir des cartes en 3D avec Blender qui a des paramètres bien plus poussés, mais perso, ne sachant me servir de ce dernier j’ai beaucoup apprécié Aerialod dans la mesure où sa prise en main est rapide et où on arrive rapidement à quelque chose.

Bref, si vous aimez la cartographie, que vous êtes curieux et que vous souhaitez tester ce logiciel, allez-y. C’est parfois aléatoire et les défauts sont là mais ça reste bien sympa.


Précision : Cet article n’est pas sponsorisé, j’ai juste apprécié ce logiciel donc j’ai voulu en parler.


L'ajout de commentaires est momentanément désactivé.