Un 14 juillet à Aix


Information : Cet article ayant été mis à jour il y a plus d'un an, certains éléments abordés ici pourraient être sensiblement différents aujourd'hui.

Nous sommes le  mardi 14  juillet 2015, jour de fête nationale dans notre beau pays. Dans bien des villes ce jour sera fêté comme il se doit avec des bals, diverses animations et autres feux d’artifices.

Si de nos jours les animations sont assez souvent modernisées, il faut savoir que dans l’ensemble, cette fête a toujours gardé ses allures populaires et traditionnelles. Pour traiter ce sujet, j’ai choisi de me baser sur l’une des fêtes nationales qui ont eu lieu au cours des décennies passées à Aix. J’en ai sélectionnée une assez ancienne qui nous fera remonter 95 ans dans le passé.

Nous allons découvrir que bien que ces festivités aient eu lieu il y a presque cente ans, cela n’empêchait pas les habitants de se divertir au cours de bon nombre d’activités parfois bien différentes que ce que l’on peut voir de nos jours. Nous découvrirons aussi certains lieux aujourd’hui disparus où se déroulaient certaines animations.

Note au cas où: Une grosse partie de l’article sera relatée au présent, mais n’oubliez pas que ces événements ont eu lieu il y a presque un siècle. Ne considérez donc pas ce programme comme celui de 2015.

Nous voila donc parti pour un retour sur les festivités du 14 juillet 1920.


 Le contexte historique :

En 1920, c’est l’entre-deux-guerres, une période qui durera 20 ans jusqu’au déclenchement de la seconde guerre mondiale. C’est d’ailleurs durant cette période, en 1932, par un décret de Paul Doumer (président de la république 1931 à 1932), que la ville verra son nom transformé du simple « Aix » à « Aix en Provence ».


Le programme des festivités du mercredi 14 juillet 1920 :

– Les animations commencent la veille, le mardi 13. Dès 18 heures, l’ouverture de la fête est officiellement annoncée, puis à 20 heures place à la traditionnelle retraite aux flambeaux dont l’itinéraire traverse de long en large les ruelles du centre. Différents bals se tiennent également dans les divers cercles de la ville. Et pour parachever le tout, l’illumination du cours Mirabeau!

– Le lendemain, 14 juillet, c’est LE grand jour. Dès 9 heures du matin le cours Mirabeau se trouve déjà animé par la revue des troupes de la garnison « …passée par Mr le Général Commandant d’Armes… ». Au cours de cette revue, des remises de médailles ont aussi lieu. La cérémonie ne se déroule pas dans le silence, c’est tout le contraire même car la Musique Municipale et les Clairons des Sapeurs Pompiers assurent l’ambiance musicale.

– Non loin de là à 10 heures 30, direction le kiosque des marronniers où l’on peut écouter  un petit concert assuré là aussi par la Musique Municipale. Ce kiosque disparu dans les années 30-40 se trouvait près de la Rotonde, face à l’avenue Bonaparte. C’est aussi lui qui est en photo en haut de l’article.

L'emplacement du kiosque à musique en 1930 et de nos jours. - Photo du haut Photo: © IGN-GEOPORTAIL/1930 - Photo du bas: Google Earth
L’emplacement de l’ancien kiosque à musique en 1930 et de nos jours.
– Photo du haut Photo: © IGN-GEOPORTAIL/1930
– Photo du bas: Google Earth

– A 15 heures 30, direction le terrain des sports du Pigonnet pour une grande réunion athlétique  organisée par le Vélo-Club Sainte-Cécile. Au programme: lancer de disque, de javelot et course à pieds. Les terrains sur lesquels se pratiquaient ces activités se trouvaient au croisement entre les actuelles rue Pierre Brossolette et avenue du Pigonnet.  C’est à l’emplacement de ces terrains que fut bâtie la Faculté d’économies et de science Aix-Marseille dans les années 90:

L'emplacement des terrains de sports du Pigonnet en 1934 et de nos jours - Photo du haut: © IGN-GEOPORTAIL/1934 - Photo du bas: Google Earth
L’emplacement des anciens terrains des sports du Pigonnet en 1934 et de nos jours
– Photo du haut: © IGN-GEOPORTAIL/1934
– Photo du bas: Google Earth

– A 16 heures, on repart pour le cours Mirabeau car le départ du Tour d’Aix va être donné, cette course pédestre est elle aussi toujours organisée par le Vélo-Club Sainte-Cécile.

Après tant d’efforts, on se repose un peu et on patiente jusqu’à 21 heures, ce qui nous laissera le temps de grignoter une petit (ou un gros) encas.

– A 21 heures, c’est parti pour le tir du  fameux feu d’artifice  tant attendu par les petits et les grands. Juste après, on retourne au kiosque des marronniers pour un autre petit concert pendant que sur le cours Mirabeau illuminé se tient le grand bal populaire.

Mais n’allez pas croire que la fête se limite à Aix et son seul centre car les villages alentours aussi fêtent ce jour. Illuminations, bals, concours en tout genres sont aussi présents aux Milles, Puyricard, Luynes, Couteron ou encore aux Platanes.

Ajoutons que sur les affiches annonçant le programme des festivités, on pouvait lire: « Afin de donner le plus d’éclat possible à la Fête Nationale, les habitants sont invités à vouloir bien pavoiser et illuminer leurs maison ».
Pas de doute: Aix voulait briller.

Comme nous pouvons le constater, les activités étaient nombreuses et certaines d’entre elles curieusement axées sur le sport en plein été (pas sûr qu’elles rencontreraient un certain succès de nos jours, hormis les concours de boules peut-être…). Les temps ont changé mais la tradition est restée et peut-être que ce soir vous aussi, vous irez admirer un feu d’artifices puis aller danser (au bal ou en boite, chacun son époque).

Je fini cet article en vous souhaitant un bon 14 juillet à toutes et tous!


POUR CITER CET ARTICLE :

- Les textes et images (images où figure le logo Aix en découvertes) de cet article
sont publiés sous licence Creative Commons CC-BY-NC-SA 4.0.


[licence Créative Commons CC-BY-NC-ND logo]

En cas de réutilisation du contenu de cet article vous devez : mentionner le nom de l'auteur de l'article, intégrer un lien vers celui-ci, ne pas faire d'utilisation commerciale du contenu que vous réutilisez et intégrer un lien vers la licence.

- Sur les réseaux sociaux : Evitez d'extraire des photos du site, ça ne sert à rien.
Partagez seulement le lien de l'article qui vous a plu.
Plus d'infos en cliquant ici pour les conditions ou ici pour me contacter.

 – Sources :
 Le document (une affiche) sur lequel je me suis basé provient des archives de la Cité du Livre
et est visible en cliquant ici.

Ces festivités ont aussi été mentionnées dans
le Mémorial d’Aix du 18 juillet 1920.

Les vues aériennes anciennes proviennent du site:  Remonter le temps (service de Géoportail)



Poster un Commentaire

avatar