Des vestiges antiques au domaine de la Grassie en 2010


Retour il y a quelques années en 2010, période où furent mis au jour plusieurs vestiges antiques au sud de la ville d’Aix…

Des vestiges (antiques et autres), on en retrouve un peu partout en ville et dans ses alentours, il suffit bien souvent de creuser un peu et les voila qui refont surface.

Pourquoi évoquer si tardivement ces vestiges ici ? La raison est très simple : si l’envie d’aborder ceux retrouvés au domaine de la Grassie en 2010 m’est venue alors que l’on est en 2018, c’est tout simplement car j’ai retrouvé un peu par hasard dans mon ordi des photos de ces derniers que j’avais pris à l’époque.

Depuis le temps que je les ai prises, il fallait bien qu’elles me soient enfin utiles, et puis mieux vaut tard que jamais comme on dit…


Des vestiges au milieu d’un champ :

Peut-être connaissez-vous le lotissement du domaine de la Grassie situé le long de la route des Milles, entre la Parade et le quartier du Pont-de-l’Arc.

Les six immeubles qui forment cette résidence ne sont là que depuis 2011-12. Avant eux, on ne trouvait rien d’autre à cet endroit qu’un champ.

Avant les grands travaux destinés à l’édification du lotissement, une fouille préventive a été effectuée sur ce terrain agricole durant le second semestre 2010 et elle a révélé plusieurs vestiges, comme nous le montrent les photos ci-dessous.

Le terrain étant resté en friche durant quelques mois après les fouilles (jusque début 2011), j’en avait profité pour aller y faire quelques clichés.
Ils datent du 12 janvier 2011 :

Le terrain après les fouilles, avant les travaux - vue orientée vers le nord
Le terrain après les fouilles, avant les travaux – vue orientée vers le nord

Au vu de ce qui a été conclu par les archéologues, le site aurait été occupé du Ier au IIIe siècle ap. J-C (1). Cependant, les vestiges majoritairement visibles sur mes clichés ne dateraient « que » des alentours du IIe siècle.

L'une des constructions sortie de terre
L’une des constructions sortie de terre

Le chantier de fouilles est même visible sur Google Earth (sur les vues aériennes de 2010), voyez ci-dessous :

Les fouilles du domaine de la Grassie à l'été 2010 - Photo : © Google Earth
Les fouilles du domaine de la Grassie à l’été 2010 – Photo : © Google Earth

Le site semble avoir connu plusieurs phases d’occupation :
Deux constructions retrouvées remontent au 1er siècle, à la même période un large fossé est creusé (non visibles sur mes clichés);
Quatre autres constructions (celles que j’ai photographiées, les mieux visibles) datent quant à elles des alentours du IIe siècle;
Par la suite (IIe siècle ?), le site a subi quelques réaménagements comme l’apparition d’un chemin le reliant à l’Arc.

Les vestiges vus vers le nord-est
Les vestiges vus vers le nord-est

L’ensemble visible sur mes clichés est composé de quatre constructions assez proches les unes des autres :
Trois d’entres elles sont carrées et de surface assez réduites.
La quatrième quant à elle située à l’ouest des autres est très sensiblement plus vaste et son mur sud est en abside. On distingue légèrement la forme en arc de cercle de ce mur au centre de la photo ci-dessous :

Les vestiges vus en direction du sud-est
Les vestiges vus en direction du sud-est

A quoi pouvait donc servir cet ensemble ? Le doute subsiste, cependant, l’emplacement de ces constructions, leur positionnement les unes vis à vis des autres et leurs dimensions laisse toutefois penser les archéologues qu’il pourrait s’agir là de constructions à but cultuel (temple?) et/ou funéraire.

Deux des édifices carrés retrouvés au domaine de la Grassie
Deux des édifices carrés retrouvés au domaine de la Grassie

Toujours est-il que le temps passant, aux environs du IIIe siècle, ces constructions furent abandonnées pour de bon. On peut alors imaginer que la zone a ensuite principalement été utilisée pour une activité agricole les siècles suivants et ce, jusqu’à notre époque.

Voici ces quatre édifices mieux visibles sur la modélisation ci-dessous, que j’ai réalisée à partir du plan visible sur le bilan scientifique régional de 2010 (2). J’ai ajouté des silhouettes à la modélisation pour que l’on se fasse une idée de l’échelle (échelle approximative, d’après mes souvenirs d’époque) :

Modélisation des quatre édifices du 2e siècle retrouvés au domaine de la Grassie en 2010
Modélisation des quatre édifices du 2e siècle retrouvés au domaine de la Grassie en 2010

Ce site archéologique ne présentant pas d’intérêt patrimonial majeur (3) a disparu en 2011 lorsque les travaux débutèrent.

Deux vidéos présentes sur Youtube évoquent le chantier de fouilles, cliquez ici pour la première et cliquez ici pour la seconde (je ne suis pas l’uploader de celles-ci, si elles ne sont plus en ligne ça n’est pas de mon ressort).

D’autres éléments plus anciens ont aussi été mis au jour lors de cette mission, je vous invite à lire le bilan scientifique régional 2010 PACA (voir sources) pour en savoir plus.


Un décor qui change :

D’un point de vue urbanistique, les lieux ont beaucoup changé ces dernières années, il suffit d’observer les trois photos ci-dessous (prises respectivement en 2009, 2011 et 2016 en direction de l’ouest) pour s’en rendre compte :

L'évolution du site du domaine de la Grassie en 2009-2011-2016 - Photo : © Google Maps
L’évolution du site du domaine de la Grassie en 2009-2011-2016 – Photos : © Google Maps

Voici un petit GIF figurant l’évolution des lieux (cliquez sur l’image pour lancer l’animation) :

GIF

POUR CITER CET ARTICLE :

- Les textes et images (images où figure le logo Aix en découvertes) de cet article
sont publiés sous licence Creative Commons CC-BY-NC-ND.


[licence Créative Commons CC-BY-NC-ND logo]

En cas de réutilisation du contenu de cet article vous devez : mentionner le nom de l'auteur de l'article et intégrer un lien vers celui-ci, ne pas faire d'utilisation commerciale du contenu que vous réutilisez, intégrer un lien vers la licence
et ne pas diffuser de version modifiée du document original (concerne les photos et illustrations).

- Sur les réseaux sociaux : Evitez d'extraire des photos du site, ça ne sert à rien.
Partagez seulement le lien de l'article qui vous a plu.
Plus d'infos en cliquant ici pour les conditions ou ici pour me contacter.

Sources :
(1) Voir bilan scientifique régional 2010, pages 109-110 : Drac-Paca (PDF)
(2) bilan scientifique régional PACA 2010 – Ibid – page 110
(3) « Deux sites inédits s’ouvrent aux passionnés d’archéologie », J. Danielides, La Provence, Aix-en-Provence, 28 septembre 2010
Voir aussi : Le domaine de La Grassie (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône) :
un site rural durant le haut Empire. In: Revue archéologique de Narbonnaise, tome 47, 2014. pp. 241-256.



Poster un Commentaire

avatar