Napoléon à l’Hôtel des Princes


Information : Ce contenu a été publié il y a un certain temps. Il est possible que des éléments présentés ici aient changé depuis.

L’Hôtel des Princes, ou des Quatre-Nations fut construit vers 1780. Il est situé au N°3 sur le Cours Mirabeau et a reçu plusieurs personnalités historiques. Parmi celles-ci, on peut citer un certain Napoléon Bonaparte, qui y passa la soirée et la nuit du jeudi 10 octobre 1799.

L'ancien Hôtel des Princes ou des Quatre-Nations, sur le cours Mirabeau
L’ancien Hôtel des Princes ou des Quatre-Nations, sur le cours Mirabeau

 

L'inscription sur la façade de l'Hôtel, en souvenir du passage de Napoléon Bonaparte.
L’inscription sur la façade de l’Hôtel, en souvenir du passage de Napoléon Bonaparte.

On peut aussi citer le pape Pie VII (pape de 1800 à 1823), qui y séjourna la nuit du 4 au 5 Aout 1809, ainsi que la reine d’Espagne en 1840. Au XIXe siècle, cet hôtel était également fréquenté par des clients anglais se rendant en direction de la côte d’Azur. Il fini par être vendu en appartements en 1872.


POUR CITER CET ARTICLE :

- Les textes et images (images où figure le logo Aix en découvertes) de cet article
sont publiés sous licence Creative Commons CC-BY-NC-SA 4.0.


[licence Créative Commons CC-BY-NC-ND logo]

En cas de réutilisation du contenu de cet article vous devez : mentionner le nom de l'auteur de l'article, intégrer un lien vers celui-ci, ne pas faire d'utilisation commerciale du contenu que vous réutilisez et intégrer un lien vers la licence.

- Sur les réseaux sociaux : Evitez d'extraire des photos du site, ça ne sert à rien.
Partagez seulement le lien de l'article qui vous a plu.
Plus d'infos en cliquant ici pour les conditions ou ici pour me contacter.

  – Sources
Marcel Provence – Le cours Mirabeau (page 92) – 1953


2 commentaires

  1. Avatar
    C’est également le lieu où, Emma Laure Esther Guilbert, dite Yvette Guilbert, célèbre chanteuse française du café-concert et actrice, née le 20 janvier 1865 à Paris, y mourut le 3 février 1944.
    Elle entretiendra une correspondance suivie avec Freud, un de ses admirateurs. De même c’est Marcel Proust qui lui consacre son premier article dans  » Le Mensuel » de février 1891.
    Gloire du « Moulin Rouge » elle y créa la célèbre chanson « Le Fiacre » de Léon Xanrof, et autres chansons assez licencieuses, en novembre 1907 .
    Toulouse Lautrec fit d’elle de nombreux dessins.

    http://www.youtube.com/watch?v=e_EvD1NuPEE

    1. Aix en découvertes
      Auteur de l'article
      Bonjour et merci pour ces renseignements.

      Pour ce qui est de son décès, après vérifications, elle est bien décédée dans la nuit du 2 au 3 février 1944 à 79 ans mais à l’hôtel Nêgre-Coste (qui est d’ailleurs toujours un hôtel de voyageurs) situé plus haut sur le cours.
      Lors de la seconde guerre mondiale, elle était venue s’installer à Aix avec son mari, ce dernier étant juif (un certain Mr Shiller). Dans un premier temps, elle fut enterrée à Aix puis son corps fut finalement transféré au cimetière du Père Lachaise à Paris.

      Sources :
      – Albert Aynaud « Aix en Provence, ses fontaines et leurs secrets » paru en 1959 (sur l’édition de 1978 c’est aux pages 131, 132 et 133).
      Pour les funérailles d’Yvette Guilbert, l’auteur de cet ouvrage obtint que l’on installe une chapelle ardente dans l’une des chapelles latérales de l’église Saint-Jean-de-Malte. Il fut aussi l’un des contributeur du transfert du corps de Mme Guilbert entre les cimetières d’Aix et Paris. Son ouvrage évoque les fontaines mais aussi beaucoup d’autres anecdotes.

      – Marcel Provence « Le Cours Mirabeau » paru en 1953 (à la page 141 de l’édition de 1976). Petite différence avec l’ouvrage précédent: Marcel Provence mentionne un certain Mr Shuller (et non Shiller) pour ce qui etait du nom du mari d’Yvette Guilbert.

L'ajout de commentaires est momentanément désactivé.