Un panorama d’Aix en 1905


Souvenez-vous, en juin 2015, je vous avais proposé un panorama de la ville actuelle. La ville d’aujourd’hui, c’est bien on la connait, mais un panorama bien plus ancien ça vous dirait ? Genre un panorama qui a plus d’un siècle ? C’est justement ce que je compte vous proposer aujourd’hui…


Une histoire de panoramas :

Il y a quelques temps, j’ai été amené à réaliser un montage représentant un panorama d’Aix au début du XXe siècle. Ceci en vue de la publication de l’ouvrage où il allait figurer : Sextius-Mirabeau à Aix-en-Provence : un quartier, une métamorphose (Les Amis de la Méjanes – 2016). Si vous avez l’ouvrage, vous l’avez vu.

Ce montage, réalisé à partir de 4 cartes postales est visible aux pages 108 et 109 du livre. Seulement voila, par pur principe, il était évident que je n’allais pas le publier ici puisque il a été réalisé pour l’ouvrage. De ce fait je devais me contenter d’une publication papier et pas web.


On recommence !

Oui, on recommence, ou plutôt « Je ». Car il faut savoir que le site de la Bibliothèque Numérique de la Méjanes propose aussi ces vues, et dans le cadre de la libre réutilisation des données du site des archives numérisées de la bibliothèque (en respectant ce qui est indiqué dans les conditions d’utilisation) je me suis donc remis au travail, en utilisant, cette fois-ci, les vues numérisées disponibles sur le site de la Méjanes. 

Ces vues sont les mêmes que celles que vous pouvez retrouver dans l’ouvrage Sextius-Mirabeau à Aix-en-Provence – Un quartier une métamorphose, publié par les Amis de la Méjanes en 2016 qui vous apportera près d’une trentaine de localisations pour déchiffrer ce décor d’un autre temps.


Avant de voir le résultat final, voyons les clichés originaux et parlons de l’assemblage :

Des vues d’un autre temps :

Ces vues ont 113 ans au moment où ces lignes sont écrites. Elles nous montrent la ville en 1905 depuis la butte de Montperrin.

Il est bon de rappeler que cette butte, d’où ont été pris ces clichés, a été rabotée à maintes reprises entre les XXe et XXIe siècles. Par conséquent, il serait impossible de nos jours de se replacer à l’emplacement exact où s’est installé le photographe, même en allant sur cette butte qui s’étend toujours au raz de la gare routière.

– Voici ces deux vues, l’une s’étend vers le nord-ouest, l’autre vers le sud-est :

168-169. Aix-en-Provence. Panorama Sud-Ouest : [carte postale] / Jaussaud, E. :

Collection Jaussaud Cote : PHO. CPA. AIX. 0181 Conservé à la bibliothèque Méjanes - Aix-en-Provence
Collection Jaussaud / Cote : PHO. CPA. AIX. 0181 / Conservé à la bibliothèque Méjanes – Aix-en-Provence

170-171. Aix-en-Provence. Panorama Sud-Est : [carte postale] / Jaussaud, E. :

Collection Jaussaud / Cote : PHO. CPA. AIX. 0182 / Conservé à la bibliothèque Méjanes – Aix-en-Provence

Ces clichés sont de très bonne qualité mais en mauvais état sur certaines zones (déchirures, traces, pliures…). Pas d’inquiétude, ça se répare (on verra ça plus loin).


L’angle du panorama :

En raison du fait que ce panorama ait été réalisé en deux clichés, l’angle de prise de vue est extrêmement large une fois que le tout est assemblé. Pour preuve, ci-dessous, j’ai indiqué en rouge sur la vue aérienne la zone qu’il couvre en largeur. Le point rouge signale quant à lui l’emplacement supposé du photographe :

En rouge, l'angle de prise de vue du panorama de 1905 une fois assemblé
En rouge, l’angle de prise de vue du panorama de 1905 une fois assemblé – Photo :© Google Earth

Je me suis limité au centre-ville mais l’horizon visible s’étend bien plus loin sur plusieurs kilomètres.


La retouche et l’assemblage du panorama :

L’assemblage et la restauration ont été effectués à l’aide du logiciel Photoshop et beaucoup de patience. Il m’a du temps pour recoller le tout et surtout, effacer les mots écrits sur ces cartes. Car l’une d’entre elle avait voyagé. Il m’a aussi fallu « restaurer » certaines usures et traces.

– Le montage ci-dessous illustre certaines étapes de l’assemblage :

Les étapes de l’assemblage du panorama de 1905

C’est un long travail à réaliser mais le résultat vaut le coup. Et quelle vue !


Qu’est ce qu’on y voit ?

Plein de choses : L’ancienne manufacture d’allumette dans sa première configuration (les petites allumettes), des éléments de la gare de marchandises, le palais de justice, les églises de la ville, la montée d’Avignon, l’hôpital, des cheminées d’usines, etc… impossible de tout lister. Le tout dans un décor qui a bien changé en certains endroits.

Et ne comptez pas sur moi pour vous indiquer quel élément se trouve où : je vous laisse chercher ! (ou vous pouvez aussi, et je vous encourage à le faire, vous procurer l’ouvrage évoqué plus haut pour vous épargner du temps.)


La vue assemblée :

Ceci fait, il ne vous reste plus qu’à admirer le résultat en cliquant sur la photo ci dessous pour accéder à l’assemblage grand format de ce panorama !

▼Cliquez sur l’image ci-dessous pour observer cette vue dans ses moindres détails : ▼

Cliquez sur l’image

POUR CITER CET ARTICLE :

- Sur une publication web ou papier : Mentionnez le nom de l'auteur de l'article et un lien vers l'article source.
- Sur les réseaux sociaux : Evitez d'extraire des photos du site, ça ne sert à rien. Partagez seulement le lien de l'article qui vous a plu.
Plus d'infos en cliquant ici pour les conditions ou ici pour me contacter.

En lien avec cet article : 

Publication : Sextius-Mirabeau à Aix en Provence – Un quartier, une métamorphose, le 18 novembre

Sextius-Mirabeau : [1980 – 2016] – Avant / Après en photos

 

 



3
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
FrançoisDamien PachotFlodemart Recent comment authors
récents anciens notes
Flodemart
Invité
Flodemart
Quel beau travail !
Comment faites-vous pour effacer les déchirures ?
Merci
François
Invité
Remarquable travail, chapeau bas !