Des édifices aixois disparus replacés dans le décor actuel


Peut-être l’avez vous su ou non, mais j’ai eu l’occasion d’avoir été interviewé dans le journal « La Provence » du 17 août 2019 (voyez ici ou ici). Cet article était l’occasion pour moi d’évoquer mon site mais aussi mes reconstitutions 3D d’édifices aixois aujourd’hui disparus.

En particulier les anciennes portes fortifiées que la ville possédait jusque dans la seconde moitié du XIXe siècle pour certaines et que j’avais réintégrées à leurs emplacements respectifs dans la ville actuelle.

Jusqu’à présent donc, parmi ce que j’avais modélisé, je n’avais réintégré dans l’Aix d’aujourd’hui que les portes fortifiées et rien d’autre. Par conséquent, il me restait d’autres modélisations qui, bien que réalisées, méritaient d’être réintégrées elles aussi dans la ville actuelle.

Voila qui est désormais chose faite, raison pour moi de les ajouter au site et donc de vous les présenter.


Un retour dans le passé en conservant le présent – Ma méthode :

Vous commencez peut-être à en avoir l’habitude, j’aime mélanger passé et présent afin de mieux situer où se trouvait tel ou tel édifice aujourd’hui disparu.

La méthode ici diffère de celle que j’avais employée pour les portes fortifiées. En effet, pour ces dernières, je m’étais servi de photographies que j’avais été faire sur place, et j’avais réintégré mes portes modélisées sur ces clichés.

Mais dans le cas présent, il me fallait d’avantage mettre en avant les volumes des édifices au cœur de la ville actuelle. Par conséquent, j’ai utilisé le logiciel Google Earth qui propose d’observer la ville d’Aix en trois dimensions et toujours Photoshop pour ce qui est de l’assemblage.

Etape 1 : Il m’a fallu, dans un premier temps, et pour chacun des lieux présentés ici, sélectionner une vue 3D actuelle en perspective sur Google Earth et une vue de chacune de mes modélisations, les deux ayant la même perspective afin qu’elles s’assemblent sans causer de déséquilibre vis à vis du point de fuite.
Etape 2 : Ensuite, l’assemblage. Il s’agit dans cette étape de corriger les échelles pour que la vue de mon modèle 3D s’intègre avec la bonne échelle au sein de la vue 3D actuelle en perspective, pas trop gros, ni trop petit.
Etape 3 : On mélange bien ! C’est ici qui tout se joue : on gomme des arbres, on ajoute des ombres ou divers éléments (routes, voitures) quitte à un peu réinventer le décor mais surtout, pour que la modélisation se confonde dans la vue actuelle.

Ces réalisations que j’ai jugé intéressantes à replacer sont au nombre de cinq (l’ordre dans lequel elles vont être présentées n’a pas d’importance). Pour chacun des modèles, une vue actuelle et une vue modifiée sont présentes afin de pouvoir comparer les changements.


Les édifices replacés dans la ville actuelle :

1 – Les anciens abattoirs d’Orbitelle (env. 1850 – 1930) :

Version courte de l’histoire : ces abattoirs se situaient dans le quartier d’Orbitelle, au sud de l’hôtel du roi René. Ils ont existé des environs de 1850 à 1930 là où se dresse aujourd’hui la cité universitaire Benjamin Abram et une partie de l’entrée du parc Jourdan. Au début des années 30 l’ensemble est détruit et de nouveaux abattoirs furent construit à l’ouest de la ville (ces derniers abattoirs furent détruit dans les années 90, puis remplacés en 2001 par le Pasino).
– Pour une description historique détaillée des lieux, cliquez ici.

L’intégration de ma modélisation dans la ville actuelle : L’idée a été d’insérer cet ensemble tout en retraçant les rues l’entourant et en supprimant la cité universitaire qui a, depuis, pris sa place.

Les anciens abattoirs d’Orbitelle (env. 1850 – 1930) replacés dans la ville actuelle

2 – L’ancien pavillon de tourisme d’Aix (1928 – 1969) :

Version courte de l’histoire : cet édifice situé sur la place de la Rotonde fut le premier « office » ou « pavillon » de tourisme d’Aix, ouvert en 1928 et détruit en 1969. En 1970 un nouvel office ouvrit ses portes au même endroit, ce dernier fut en service jusqu’en 2011 où il fut fermé puis détruit en 2012 et remplacé par l’Apple Store ouvert en 2014. De nos jour, l’office de tourisme se situe à proximité des Allées Provençales.
– Pour description historique détaillée des lieux, cliquez ici.

L’intégration de ma modélisation dans la ville actuelle : Sur ce projet, l’idée consista à installer le pavillon en lieu et place de l’Apple Store, son lieu d’implantation d’origine, quitte à (encore !) supprimer des arbres (je m’excuse auprès des amoureux de la verdure, mais si je les avais laissés on n’aurait rien vu).

L’ancien pavillon du tourisme (1928 – 1969) replacé dans la ville actuelle

3 – L’ancien casino municipal (1923 – 2003) :

Version courte de l’histoire : Construit de 1922 à 1923, l’ancien casino municipal d’Aix se trouvait au côtés de la place de la Rotonde et de l’avenue Bonaparte. On y trouvait aussi une salle de spectacle ainsi qu’un restaurant, le Vendôme. En mars 2003, il disparu sous les coups des engins de chantier. Il est aujourd’hui remplacé par l’un des immeubles constituant le quartier Sextius-Mirabeau. Le nouveau casino de la ville se trouve désormais dans le quartier d’Encagnane.
– Pour une description historique détaillée des lieux, cliquez ici.

L’intégration de ma modélisation dans la ville actuelle : Il m’a fallu réintégrer, en plus du casino, le parc qui lui était accolé et les arbres qui s’y trouvaient, donc quelques galères se sont présentées afin de tout faire rentrer en conservant la forme circulaire du rond-point formé par la fontaine de la Rotonde toute proche.

L’ancien casino municipal (1923 – 2003) replacé dans la ville actuelle

4 – L’ancienne prison (1832 – 1991):

Version courte de l’histoire : A l’origine, les prisons se trouvaient dans l’ancien palais comtal. Suite à la destruction de ce dernier à la fin du XVIIIe siècle, elles ont ensuite été déplacées à la caserne Forbin. Enfin, en 1832, un nouvel édifice uniquement dédié à ce rôle ouvrit ses portes dans le centre ancien, à deux pas du palais de justice. En 1991, l’édifice ferme ses portes et est transformé pour accueillir depuis 1998 la cour d’appel. A première vue, et contrairement aux autres édifices évoqués ici, l’édifice n’a pas vraiment disparu. Mais en réalité, le bâtiment actuel est, en quelque sorte, juste imbriqué dans les restes d’une partie des murs de cette ancienne prison. Comme vous pouvez le voir sur ma modélisation, le bâti original était bien plus imposant que l’actuel.
– Pour description historique détaillée des lieux, cliquez ici.

L’intégration de ma modélisation dans la ville actuelle : Ici, rien de trop compliqué car il s’agissait de remplacer un édifice carré par par un autre, lui aussi carré. Quelques modifications mineures ont tout de même été ajoutées pour parfaire le tout.

L’ancienne prison (1832 – 1991) replacée dans la ville actuelle

5 – L’ancienne halle aux poissons (début XVIIe siècle – 1931) :

Version courte de l’histoire : Bâtie au début du XVIIe siècle sur un emplacement occupé antérieurement par une chapelle dédiée à Saint-Sébastien, on y vendait, comme son nom l’indique, le poisson. Détruite en 1931, rien ne l’a jamais remplacée et la place aux herbes / Richelme est, depuis, libre de toute construction.
– Pour une description historique détaillée des lieux, cliquez ici.

L’intégration de ma modélisation dans la ville actuelle : La zone étant actuellement libre, le problème a assez vite été réglé. J’ai cependant un peu aéré les abord directs de la halle.

L’ancienne halle aux poissons (début XVIIe siècle – 1931) replacée dans la ville actuelle

POUR CITER CET ARTICLE :

- Les textes et images (images où figure le logo Aix en découvertes) de cet article
sont publiés sous licence Creative Commons CC-BY-NC-SA 4.0.


[licence Créative Commons CC-BY-NC-ND logo]

En cas de réutilisation du contenu de cet article vous devez : mentionner le nom de l'auteur de l'article, intégrer un lien vers celui-ci, ne pas faire d'utilisation commerciale du contenu que vous réutilisez et intégrer un lien vers la licence.

- Sur les réseaux sociaux : Evitez d'extraire des photos du site, ça ne sert à rien.
Partagez seulement le lien de l'article qui vous a plu.
Plus d'infos en cliquant ici pour les conditions ou ici pour me contacter.


Poster un Commentaire

avatar